Enter your keyword

Chute de cheveux: les femmes aussi concernées !

Chute de cheveux: les femmes aussi concernées  !

Chute de cheveux: les femmes aussi concernées !

Les femmes n’échappent pas à la perte des cheveux qui est un sujet tabou pour certaines d’entre-elles tant le sujet reste enfermé dans une sorte de mutisme sociétal.

Dans la conscience collective, l’homme est le seul à subir une perte de cheveux conséquente et à ne plus retrouver la chevelure dense de ses jeunes années. Pourtant, bon nombre de femmes sont également sujettes à ce mal qui ronge, de manière insidieuse, la confiance en soi.

Souvent, la cause qui conduit à une perte de cheveux anormale chez la femme est androgénétique. Les androgènes empêchent le bon renouvellement du cheveu qui devient, à force, fragile. En effet, une femme qui présente une sensibilité du cuir de chevelu accrue aux androgènes est davantage confrontée à la chute des cheveux. A terme, le cheveu s’apparente davantage à un duvet.

Quels sont les facteurs aggravants qui provoquent une chute de cheveux de type androgénique ?

  • Les antécédents familiaux : si un membre de votre famille souffre d’un problème similaire, vos chances de développer une perte de cheveux androgénique sont plus importantes
  • Post-accouchement : sur un cuir chevelu sain, la chute de cheveux après un accouchement est normale et diminue dans les 6 mois. Par contre, sur un cuir chevelu sensible de type androgénique, les cheveux repoussent difficilement et deviennent très fins
  • Un choc psychologique (le stress) : lorsque l’on est amené à vivre des moments stressants, le corps sécrète des androgènes qui, malheureusement, ne font que perturber le renouvellement capillaire
  • Carence en oligo-éléments (fer, zinc, etc)
  • Problèmes thyroïdiens
  • Excès de mauvais cholestérol
  • Mauvais traitements capillaires (port constant d’un couvre-chef, coloration agressive, brushing)

À noter que l’âge n’est pas forcément un facteur déclencheur de la chute de cheveux androgénique. Cependant, certains moments clés dans la vie d’une femme peuvent aggraver la condition capillaire : ménopause, accouchement, puberté, etc

Comment savoir si je souffre d’une perte de cheveux androgénique ?

  • Vos cheveux repoussent beaucoup plus lentement qu’à l’habituel
  • Votre masse capillaire semble s’être affinée
  • Certaines parties de votre crâne se dégarnissent

Si vous pensez souffrir d’une perte de cheveux anormale de type androgénétique, il est important de consulter ! N’hésitez pas à solliciter le Centre du Cheveu qui sera là pour vous accompagner et vous conseiller.

 

 

 

 

No Comments

Leave a Reply