Enter your keyword

Santé capillaire sur le déclin chez les – de 25 ans

Santé capillaire sur le déclin chez les – de 25 ans

Santé capillaire sur le déclin chez les – de 25 ans

De nombreux jeunes adultes sont touchés par une perte de cheveux anormale.

Les dermatologues reçoivent de plus en plus de jeunes hommes & femmes de moins de 25 ans alertés par une chute de cheveux massive. En effet, ceux-ci constatent de réels problèmes capillaires. Mais quelles sont les raisons qui justifient cette hausse de calvities précoces ? A travers cet article, nous présenterons différentes hypothèses visant à l’expliquer.

Avant d’aller plus loin, il est bon de rappeler qu’à certains moments de la vie, on perd davantage de cheveux. Lesdites périodes sont en général: le changement de saisons, le stress ainsi la période post-partum qui entraînent une perturbation capillaire.

Quels sont les facteurs qui pourraient expliquer cette hausse de consultations chez les jeunes adultes ? 

  • Une prise de conscience plus rapide : avec la télévision, les magazines, internet et notamment, les réseaux sociaux, nous avons accès à un nombre colossal d’informations en tout genre. Ce flux de données constant alimente et rythme nos vies au point que nous ne puissions plus nous en passer. De fait, lorsqu’une personne voit dans un magazine ou sur un réseau social la représentation d’une chevelure saine, elle aura immédiatement le réflexe de se comparer.
  • Un facteur environnemental: la pollution atmosphérique. Cette pollution aurait un réel impact dans le processus de formation capillaire. Cela occasionnerait une chute de cheveux bien plus importante qui mènerait à une calvitie précoce. Ce facteur fera l’objet d’un article plus fouillé afin de connaître l’impact réel de la pollution sur notre santé capillaire.
  • La génétique : en 2017, l’Université d’Edimbourg a réalisé une analyse génétique qui a pour but de cibler les gènes liés à la calvitie. Cette analyse a délivré un bilan très intéressant. En effet, il n’y a pas moins de 125 gènes en lien avec la calvitie dont 13 nichés sur le chromosome X, qui n’est autre que celui donné par la mère. L’Université en a donc déduit qu’une personne souffrant d’une perte de cheveux de type pathologique serait le résultat d’un héritage génétique de la mère uniquement.

Conclusion

Nous voyons de plus en plus de jeunes adultes qui se sentent impuissants face à leur calvitie naissante et qui font appel à nos services. C’est pourquoi il nous semblait vital de traiter ce sujet sur notre blog.

Pensez-vous souffrir de calvitie précoce ? Si oui, réalisez notre diagnostic en ligne gratuit via ce lien !

 

No Comments

Leave a Reply